A first raving review of 3'Ain's debut EP

Parmi le meilleur qui est sorti d'Ostende depuis Sexual Healing

Jordi De Beule a écrit la première critique de notre EP pour Jazz & Mo'

''Tous ceux qui ont écouté en boucle Khaltoum par Ibrahim Maalouf, apprécieront certainement le jazz moyen-oriental de 3'Ain. Quel plaisir d'entendre le trompettiste syrien Yamen Martini! En 2015, il est arrivé en Belgique et il y a rapidement croisé le chemin de Piet Maris. Depuis lors, les deux hommes ont travaillé ensemble à plusieurs reprises et lorsque l'opportunité d'une résidence dans l'atelier artistique d'Ostende O.666 s'est présentée, ils ont immédiatement fait appel à Otto Kint. Le résultat est un EP plein d'atmosphère.

Inspirée par la vue du port, la chanson d'ouverture, écrite à l'origine pour un court métrage, reçoit une bonne dose de chagrin de marin. Et aussi d'autres chansons sont souvent tirées par ce que les Portugais appellent la saudade. Les bateaux qui donnent leur nom à des chansons comme Njord Puffin, on les entend presque grincer et on les voit naviguer vers la grande mer - en donnant et prenant.

Grâce à un enregistrement sans faille, on retrouve toutes les subtilités du jeu de ce trio : le son de basse plein de Kint, les mouvements gonflants et mourants de Maris, le souffle de cuivre de Martini.
La façon dont ce dernier perce le silence, rappelle même parfois Soleá de Miles Davis, pour nommer un grand calibre.

Parmi le meilleur qui est sorti d'Ostende depuis Sexual Healing."

Lisez la critique en Néerlandais sur le site de Jazz&Mo'

 

News
Press
Vendredi, juin 12, 2020 - 11:45